La cage de chasteté, remède contre la jalousie ?

cage de chasteté
Une cage en résine, modélisée en 3D, légère et solide à la fois : le plus récent type de cage de chasteté.

Le titre de cet article est à prendre au second degré, car il ne saurait bien sûr être question de contraindre un homme à la fidélité au moyen d’un ustensile pouvant être considéré par certaines comme incongru, voire “barbare”… puisqu’il prive l’homme de sa capacité d’érection.

Mais si nous souhaitons aborder le sujet ici, c’est que ce petit accessoire commence à être de plus en connu, et semble trouver sa place chez un nombre croissant de couples qui ont choisi de pimenter ainsi leur vie sexuelle.

Alors, pour les profanes qui n’en auraient jamais entendu parler, la “cage de chasteté”, cékoidon ?

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une petite cage, dans laquelle le pénis du monsieur est enfermé. Celle-ci est reliée par une serrure à un anneau entourant étroitement les testicules et solidarisant l’ensemble, une clé assurant la sécurité du tout et empêchant “l’oiseau” de s’extraire.

Des modèles pour toutes les bourses !

Les cages en métal ont longtemps été les plus répandues.

Il existe un grand nombre de modèles de ces petites “cages”, disponibles en sex-shop ou plus simplement sur Amazon et Aliexpress. Le métal est le matériau le plus plus répandu, mais on trouve également du plastique, du cuir et du silicone. De nombreuses tailles et options sont disponibles, et chacun trouvera le modèle adapté à sa morphologie. Les cages les plus récentes sont en résine, réalisées grâce à des modélisations 3D, et sont les plus légères à porter. Les prix sont raisonnables puisqu’il ne faut guère débourser plus d’une trentaine d’euros pour s’en procurer.

Un jeu érotique qui renforce la complicité dans le couple

Bien sûr, c’est d’abord sous l’angle du jeu érotique de couple qu’il faut aborder cette pratique : seule la femme est censée détenir la clé, et c’est donc elle qui décide quand monsieur a l’opportunité de sortir. De ce fait, selon le vocable propre au petit milieu de la “chasteté masculine contrôlée”, elle devient “Keyholder” (ou détentrice de la clé).

C’est en effet là tout le piment du jeu : grâce à ce petit ustensile porté par monsieur, madame passe aux commandes de la libido du couple, et c’est elle qui décide du tempo de la sexualité des deux partenaires. Selon tous les témoignages féminins*, le port prolongé – voire permanent – de cet ustensile provoque de profonds changements dans la psyché et le comportement masculins ; du fait que seule sa compagne détient la clé, elle devient pour l’homme une sorte de déesse inaccessible. Du coup, monsieur est dans un désir permanent envers madame, aux petits soins pour elle, prêt à tout pour lui faire plaisir, et il se montre de surcroît beaucoup plus actif et participatif dans la vie du ménage. Un vrai miracle, disent de nombreuses femmes-Keyholders !

Un émouvant engagement de fidélité, bien plutôt que du SM

Chéri, j’ai une idée : et si on essayait un nouveau jeu ?

Certain(e)s peuvent voir dans cette pratique une forme de SM, mais la plupart des couples qui s’y adonnent n’envisagent pas les choses ainsi. Tous parlent de complicité renforcée, de partage d’un petit secret commun, d’amour et de respect mutuel. Pour l’homme, accepter de porter la cage est un engagement de fidélité et une preuve d’exclusivité. Pour la femme, c’est un plaisir permanent de sentir le désir de son homme, redevenu aussi intense que lors des débuts de leur relation, et elle se prend de plus en plus au jeu du “contrôle” de la sexualité commune. Sans parler de l’aspect esthétique : beaucoup de couples pratiquants considèrent les cages comme de véritables bijoux intimes, des ornements et parures secrètes qu’il est agréable de porter… et de montrer au partenaire.

La clé du bonheur conjugal ?

Cerise sur le gâteau, si le “jeu” est permanent, c’est-à-dire envisagé comme un mode de vie quotidien, madame n’a plus à subir les affres de la jalousie. Sa clé portée dans son décolleté, ou cachée dans son sac à main, elle gagne en confiance et sérénité et se montre plus sûre d’elle-même, plus disponible pour ses propres intérêts.

Alors, tentée ?

Vous l’avez compris, il ne faut pas se laisser impressionner par le nom un peu barbare (“cage de chasteté” !) de cet accessoire. Certes, il s’agit bien d’un dispositif emprisonnant l’organe mâle, mais c’est surtout l’aspect ludique de cette pratique qui nous intéresse. Si ce petit jeu permet une complicité retrouvée avec le partenaire, pourquoi ne pas proposer à votre homme d’explorer ensemble – temporairement, pour commencer ! – ce petit univers de la chasteté masculine contrôlée, et d’expérimenter une belle aventure érotique commune ?

Vous le savez, nous le disons assez en thérapie, les fantasmes et les jeux érotiques sont des richesses pour la libido. Il ne faut donc jamais se priver d’y avoir recours, surtout quand les plaisirs de l’érotisme sont en berne dans le couple.

Amusez-vous bien !

Pour aller plus loin sur le sujet : Guide pratique de la chasteté masculine contrôlée, par Sylvia Labiche.

* chastete-masculine.com, forum spécialisé accueillant de nombreux couples.

Merci de partager !
Email21
Facebook0
Twitter84
YouTube0
YouTube
A propos de Olivier, eveilsensuel 9 Articles
Sexologue de l'Eveil sensuel

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*