L’être humain est (aussi) un animal !

Laisser vivre sa dimension animale
Accepter de réinvestir sa dimension animale et primitive pour une sexualité épanouie.

L’instinct sexuel – ou instinct de reproduction – est un instinct primitif que nous partageons avec le règne animal. Comme les animaux, les humains recherchent des partenaires avec qui “s’accoupler”, que ce soit dans un but de reproduction ou de plaisir. La grande différence entre les animaux et les humains est que nous sommes dotés d’un Surmoi qui érige un grand nombre de masques et de tabous destinés justement à nous éloigner le plus possible de notre dimension primitive et instinctive, considérée en société comme sale, indécente, indigne de notre humanité.

Or, une sexualité épanouie exige un lâcher-prise nous conduisant a atténuer les effets inhibiteurs du Surmoi, au moins le temps de l’acte sexuel. Pour que celui-ci soit harmonieux, enrichissant et source de plaisirs des sens, les masques sociaux doivent en effet tomber pour laisser place à l’être primitif, instinctif et animal que nous conservons toutes et tous au plus profond de nous. Pour ce qui est de sa libido, l’être humain se trouve donc en permanence pris dans un conflit entre deux pôles :

– si je suis trop dans le lâcher prise et laisse libre cours à mes instincts primitifs (mon “Ca”, en termes psychanalytiques), je me comporte comme un animal.
– si je suis trop sous l’influence de mon Surmoi, je ne me permets pas d’accéder à la pleine liberté de mes sens, et mon plaisir érotique sera amoindri.

L’Eveil sensuel a très tôt identifié ce conflit Surmoi/Ca comme la source principale de la plupart des troubles de la libido, et la méthode que nous avons mise au point vise précisément à en atténuer au maximum les effets néfastes dans la sexualité humaine.

executive woman
Sous des dehors policés, l’executive women est aussi habitée par des pulsions animales et primitives !

Pour vivre une sexualité épanouie, l’être humain doit donc accepter de réinvestir sa dimension animale et primitive le temps de l’acte sexuel : la femme doit accepter sa dimension “femelle” ; l’homme sa dimension “mâle”. Tous deux doivent également composer avec leur fantasmatique intime (les fantasmes), parfois transgressive et génératrice de sentiment de culpabilité.

Ce constat parait simple, mais la libre expression d’une sexualité épanouie est en pratique infiniment complexe pour les êtres sociaux affublés de multiples masques protecteurs que nous sommes tous. Et c’est sans doute notablement plus difficile pour les femmes, culturellement éduquées à se montrer pudiques et à ne rien laisser filtrer de leurs désirs érotiques ou sexuels : délicat, notamment, pour une “executive woman” habituée à diriger des hommes dans sa vie professionnelle, d’assumer sa dimension primitive et ses pulsions de “femelle” lorsqu’elle se retrouve au lit avec un homme. Tout dans sa vie sociale lui impose de ne pas se comporter avec une telle impudeur et une telle absence de masques, de ne pas avoir de fantasmes indécents, et il faut un gros travail sur soi pour accepter d’investir sereinement sa dimension primitive et sa fantasmatique personnelle lors de l’acte sexuel.

Bien entendu, il ne s’agit pas de nous comporter au lit (ou ailleurs !) comme des animaux en rut, des nymphomanes ou des pervers débridés. Nous restons des humains dotés d’intelligence, et nos personnages sociaux restent ce qu’ils sont en dehors de nos ébats érotiques. Il n’empêche que nous sommes toutes et tous encombrés d’inutiles inhibitions, et que bon nombre de celles-ci sont inutiles voire toxiques pour qui souhaite vivre une sexualité harmonieuse et sereine. L’originalité de la méthode de l’Eveil sensuel consiste donc à identifier rapidement les principaux masques, inhibitions et verrous présents dans la psyché de la patiente, et à lui fournir les clés, au moyen d’entretiens et exercices personnalisés, pour s’en libérer progressivement ou en atténuer les effets.

Merci de partager !
Email21
Facebook0
Twitter84
YouTube0
YouTube
A propos de Olivier, eveilsensuel 5 Articles
Sexologue de l'Eveil sensuel

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*